gar_01_4_col_1_A NY de plus en plus de femmes y participent. Cela a commencé autour des années 2000. Les marathoniennes ne sont plus une petite minorité invisible.
Elles courent pour la santé, la forme, le fun ; surtout les plus âgées ( à partir de 40 ). Il paraît que ce n'est pas si difficile que ça ! La préparation peut se faire en une année, à condition d'avaler à peu près 20 km deux fois /semaine et beaucoup de vitamines.
Personnellement j'en suis devenue durablement perplexe car, au temps de mes humeurs joggeuses et autres parcours de santé hebdomadaires, mon bonheur de la chose n'a jamais été que le soulagement ressenti quand j'en avais fini. Il faut dire que l'une ou l'autre fois j'ai couru jusqu'à la nausée, le coeur en déroute, pour suivre 2 mâles de mes familiers qui, de toute façon, m'ont semée.
Mon homme pratiquait la course de fond. C'était une période de tensions. J'ai fini par détester ce sport mais j'ai tort car je suis persuadée que le petit jogging régulier, de courte durée, est bénéfique pour le physique comme pour le moral. Par contre, les quelques marathoniens que j'ai connus ont tous eu des bobos à gérer, dûs à leurs performances.
Une de mes filles qui pratique un peu de marche ( modérément rapide) plusieurs fois par semaine pendant 10 à 15' me dit que je devrais l'imiter, malgré " Malodo" ( je personnifie mes douleurs lombaires...) qui rôde toujours. Je crois bien qu'elle a raison.

n.b. la belle ci-dessus est Jacqueline Gareau et ci-dessous, vous l'avez deviné..c'est "çui" après lequel je courais..

semima2semima1

2 x 20 km 1986