Il y a quelques années j'avais partagé la lecture du Siracide avec une soeur bénédictine, libraire, entre laudes et vêpres, dans la petite boutique religieuse attenante à la maison des moniales où je m'étais ressourcée/soignée pendant quelques jours. Elle était très calée !

 Alors voilà, il me prend l'envie de me replonger dans cette lecture, facile du reste, mais pas futile, et de vous en proposer quelques petits extraits...à méditer, apprécier, commenter, critiquer, discuter,  railler, bref, à prendre comme bon vous semble !

Pour ce faire je consulte 2 bibles : - la TOB ( édition intégrale, traduction oecuménique 1991 ) et la Bible en français courant, édition révisée 1997 )
Les illustrations  proviennent de mon propre fonds ou du Net, c'est selon.

IMG_9803

 


 

biblenchubt[1] -

 " Jésus, fils de Sirac" ou Ben Sira ( en hébreu ) est l'auteur de ce livre écrit vers 180 avant notre ère, en langue hébraïque. Il vivait à Jérusalem et appartenait au monde des Sages.

rouleau[1]

 

    Malgré son ouverture d'esprit le but de Ben Sira était de défendre le patrimoine culturel et religieux du judaïsme à la suite des conquêtes d' Alexandre le Grand, lesquelles avaient entraîné la propagation de l'hellénisme ( civilisation grecque )

                        400px-Hellen_ritual_(7)[1] rituel hellénistique

 Le livre du Siracide est en quelque sorte un manuel de conduite pratique ( assez terre à terre ) pour le juif soucieux de rester fidèle à la Tradition, en une période de troubles.


 Pour être parmi les justes et les sages il est bon de craindre le Seigneur ( il ne s'agit bien sûr pas du Christ ) et d'observer scrupuleusement la volonté divine : voilà, en gros, l'esprit du Siracide.
  On pense aussi que le Siracide était surtout destiné à la jeunesse afin que celle-ci soit à même de résister aux influences étrangères, inéluctables, et qu'elle s'affermisse dans la religion des pères.

Ecrit en hébreu le Siracide a été traduit en grec, vers 130 de notre ère, par le petit-fils de l'auteur qui dit ceci :
" Mon grand-père Jésus ( fils de Sirac ) s'était livré lui- même à une lecture approfondie de la Loi, des Prophètes et autres écrits de nos ancêtres...Il fut amené ainsi à rédiger, à son tour, un livre d'instruction et de sagesse..."


extrait # 1

Patience et maîtrise de soi

Une irritation injuste ne pourra se justifier,
car le mouvement de celui qui s'irrite l'entraîne à sa perte.
L'homme patient se contient
aussi longtemps qu'il faut,
et ensuite la joie lui sera rendue.
Il sait se taire aussi longtemps qu'il faut ;
et tout le monde dira qu'il est intelligent.

à suivre