IMG_9997

 Impeccable jardin, que celui de mon ami Héribert !

J'ai la chance de le visiter régulièrement et j'y fais mon petit marché : salade, radis, poireaux, cerises, pommes etc...suivant le point de maturité de chaque espèce.

 IMG_0001

 Il y a de la passion, de la rigueur et de l'expérience dans ce jardin. De la bonne terre aussi et l'équipement adéquat : une petite serre archi propre, une pièce en sous-sol réservée aux activités parajardinières...

On y trouve tous les classiques mais aussi des haricots violets, des figues vertes ( à maturité ), des myrtilles américaines, des laitues canadiennes , des amalanches dont Mme Héribert fait de délicieuses confitures, sans compter, côté fleurs, une vingtaine d'espèces de rosiers et autres belles parfumées.

   IMG_9363 IMG_9361
   IMG_9988 IMG_9991
   IMG_9995 IMG_9981 


    IMG_9975
                                                                                                        
 amalanchier, fruits comestibles.

*

Et puis, j'ose même montrer mon clafoutis aux cerises ( cerises du verger d' Héribert, naturellement !). Délicieux dixit M. Stim qui n'est pas difficile en règle générale , heureusement !

       IMG_0022


 Envie d'ajouter ceci : Héribert n'oublie jamais de me dire "...et lave bien la salade...à cause des protéines (;-) " ; aujourd'hui il a rajouté "...et à cause des colis "...Ces fameux colibacilles dont certaines variétés, comme vous savez, deviennent pathogènes - surtout en Allemagne -, et peuvent entraîner la mort par intoxication grave.
 Sans nier la gravité de l'affaire, n'oublions pas que des empoisonnements par colis, il y en a en permanence de par le monde...diarrhée non stop depuis la nuit des temps...
 Essayons donc de tenir ces colis ( et autres..) en respect : lavons très très soigneusement nos fruits et légumes avant consommation, éventuellement dans une eau légèrement javellisée ( une goutte pr 2 litres ) , avant d'effectuer un dernier rinçage . Moi, je fais comme ça et je continue de manger concombres et autre soja sans crainte.
 Par principe de précaution extrêmement sérieux (ou sérieusement extrême ;-) ) il faudrait ne plus boire, ne plus manger et mourir, à coup sûr, d'inanition, mais dans la certitude de n'avoir avalé rien de potentiellement dangereux...? oho, stop !

cc1